Le piège photographique : comment ça fonctionne?

Le piège photographique : comment ça fonctionne?

Les pièges photographiques sont des sortes d’appareils photo qui permettent de prendre des clichés sans être présents sur les lieux de la prise de photo.

Les photos sont prises en général grâce à un détecteur de mouvement passif (PIR). Dès qu’il y a un mouvement face a ce détecteur, des images sont prises et sont enregistrées sur un support amovible (carte mémoire) pouvant être lue soit sur l’appareil directement soit sur un ordinateur.

Fonctionnement d’un piège photographique

Le dispositif contient un système photographique, un système d’éclairage nocturne, un capteur de détection et une alimentation énergétique. Le système d’éclairage nocturne peut être un flash incandescent (classique) ou alors un système de LEDS  infrarouges(diode électroluminescente). L’appareil peut être utilisé autant le jour que la nuit, mais il y a forcément un système d’éclairage nocturne sur tous les pièges photographiques.

Le système de LEDs infrarouges rougit ou ne rougit pas selon la longueur d’ondes sur laquelle elles travaillent (850 nm ou 940 nm) Il existe des LEDS blanches qui rougissent  la nuit ce qui peut apeurer les animaux et intriguer d’éventuels cambrioleurs. On peut avoir des photos de bonne qualité, jusqu’à  une portée de 20  mètres mais si le sujet se déplace rapidement, la photo peut être floue. Il y a également des pièges à LEDS noires, LEDS qui sont plus discrètes car elles ne dégagent aucune luminosité, par contre leur portée est généralement inférieure à celle des autres LEDS. Environ 12 à 15 mètres pour qu’elles soient exploitables

Il y a des appareils qui fonctionnent avec des capteurs de contact, c’est à dire qu’il faut que l’animal touche l’appareil pour que la photo soit prise. Certains pièges fonctionnent plutôt avec des capteurs photosensibles (l’ombre du sujet déclenche l’appareil) et d’autres avec des barrières ou laser infrarouge. Dans ce cas, lorsque l’animal traverse le laser infrarouge, la photo se déclenche.

Pour ce qui est de l’autonomie, cela dépend essentiellement du nombre de détection, du mode de travail choisi et de la température ambiante dans laquelle l’appareil travaille, on peut aussi  utiliser une batterie externe, qui peut permettre d’avoir une utilisation continue pendant 1 an pour certains appareils en vente actuellement. Cela est assez pratique car si vous accrochez votre piège en hauteur, vous n’aurez pas à aller le récupérer régulièrement pour changer la pile.

Installation d’un piège photographique

Il faut installer l’appareil en hauteur, en général on installe les pièges sur des arbres dans la nature, à environ 1,5 à 2,5 mètres et si l’on souhaite capturer des images d’animaux au sol. Il faudra bien entendu incliner  légèrement vers le bas le piège. Il est possible d’accrocher l’appareil plus bas bien entendu, à 60-70 cm du sol, cela permettra d’avoir un spectre plus large et donc la possibilité d’avoir plus de clichés d’animaux divers. Mais l’inconvénient est que l’appareil sera  moins protégé (des animaux) et  plus visible par les Hommes, et donc il sera plus facile à dérober.

Il est également possible de mettre l’appareil à 10 m du sol, mais il est conseillé de ne pas dépasser les 3-4 m pour avoir de meilleures photos.

Notre article complet : installation d’un piège photographique

Pour installer votre appareil, il faut mettre des gants pour ne pas laisser les animaux ressentir une présence humaine aux alentours du lieu visé. Il faut bien diriger le piège afin de ne pas avoir d’angle mort

Enfin, il faut faire attention à la végétation, faire en sorte de ne pas cacher l’objectif et on peut même protéger l’appareil avec de la mousse par exemple ou des branches, sans obstruer l’objectif, bien entendu.

Laisser un commentaire

Fermer le menu